Les Verts - Fécamp

Ma candidature aux législatives

23 mars 2007

Analyse

Pourrai-t-on ne produire que de l’énergie verte ?

A l’heure actuelle notre production d’électricité nous vient surtout du nucléaire et du charbon et le pire est que notre société ne s’en préoccupe guère. Les personnes ne font pas attention à la quantité d’énergie qu’elle consomme, achète des gadgets et des appareils électroménagers dont il n’as pas besoin mais qu’il veut avoir. Les caprices de centaines de milliers de personne sont entrain de coûter la vie à notre planète.
A l’heure actuel il est préférable de ne pas produire des énergies vertes en trop grande quantité car cela ne changerai pas grand-chose du fait qu’il ne faut pas seulement changer les manières de produire de l’énergie mais surtout la mentalité des gens. Il doit être est possible de faire autrement, d'imaginer une société dont le fonctionnement ne signifie pas la destruction du milieu vital. Il faut penser à un retour à un mode de vie plus simple au point de vue des ressources et de nos habitudes nous rendra plus attentif et ne pourra qu’améliorer notre niveau de vie.
Une fois se changement effectuer, il sera alors possible de remplacer les énergies nucléaire et fossile par des énergies propres.


Pourquoi si peu de monde utilise des énergies vertes ?

L’ignorance est le plus grand ennemi de la population et le frein à l’évolution de ces énergies vertes. Si les personnes n’ont pas toutes la documentation sur les énergies vertes, elles ne peuvent pas choisir en toute liberté de pensée.
L’autre souci vient des personnes riche qui contrôle les puits de pétroles, ils n’ont pas envie que le prix du pétrole baisse et leur fortune avec, alors il achète les brevets sur les énergies vertes et freine leur développement en ne mettant pas les informations et les nouveautés sur le marché.
L’autre raison de cette non popularité vient du fait que malheureusement les énergies vertes sont encore assez chères à la production, bien qu’elles soient de plus en plus rentable et répandue. C’est pour cela que même les prix des compagnies d’électricité qui propose aux particuliers d’acheter des KWh produit grâce aux énergies vertes, ne fonctionne pas.
Par contre les gens ne savent pas qu’il est possible d’investir directement dans la construction d’une installation, qui devient rentable en seulement deux ans. Et que l’état fourni des subventions, qui ne sont pas encore assez attrayantes mais qui peuvent aider.

Je tiens à votre disposition divers sites sur les énergies vertes qui m'ont permis de monter ce dossier, laissez un message si vous souhaitez les vir en ligne

Posté par jeanvittrant à 22:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 mars 2007

Mise en place d'un compteur de visites

Posté par jeanvittrant à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Energies vertes

Depuis longtemps, des sources d’énergies de toutes sortes sont exploitées pour subvenir à nos besoins énergétiques. L’humanité a commencé à utiliser de petites quantités d’énergie, juste suffisante à la vie. Mais depuis l’apparition de la machine à vapeur, les hommes n’ont pas cessé d’exagérer au point de produire de l’énergie juste pour produire. La consommation d’énergie durant le dernier siècle a plus que décuplé.

Nous sommes dans une société qui augmente constamment sa demande en produits et en énergie à cause de la population qui possède un nombre toujours plus élevé d’appareils ménagers, qui ne sont pas toujours utiles et de gadgets, dont ils pourraient facilement se passer.
Face aux problèmes de pollution qui atteignent un seuil, qu’on pourrait définir d’alarmant, et à l’épuisement, petit à petit, du pétrole, qui reste de nos jours une des sources d’énergies la plus utilisée, la recherche vers de nouvelles sources énergétiques devient inévitable pour un avenir qui pourrait être plus proche que l’on pense.
Avec la prise de conscience de certaines personnes et la dégradation de notre planète, déjà visible par les dérèglements météorologiques et les cancers de la peau qui proviennent des trous de la couches d’ozone , la tendance de recherche d’énergies dites propres arrive sur le devant de la scène.
Les sources énergétiques vertes sont en plein boum. L’installation reste quand même relativement chère par rapport à un équipement aux énergies classiques ; les énergies vertes ont donc de la peine à séduire. Les gens préfèrent payer moins cher une énergie qui pollue plutôt que d’être un minimum écologiste. Pour essayer de changer cette mentalité, l’état donne des primes aux foyers possédant une installation d’énergie verte.

Le sujet étant d’actualité, modifiant sûrement notre avenir, employant toujours de nouveaux procédés et une technique de pointe, nous a attirés. Il y a aussi le fait que nous nous soucions de notre planète et de son futur et que nous voulions en savoir un peu plus sur le sujet pour savoir comment réagir et faire changer cette mentalité de produire par luxe.


Définition des énergies vertes

Une énergie verte est une source d'énergie qui ne pollue pas. Elle utilise des procédés naturels tels que le vent, le soleil, l’eau, la décomposition de végétaux ou la chaleur terrestre et peut s’épuiser contrairement aux énergies renouvelables.
Ces dernières sont dérivées de l'énergie solaire, excepté la géothermie.

energie_biomasse   energie_eolienne   energie_geothermique   energie_hydraulique   energie_solaire

Posté par jeanvittrant à 18:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dominique Voynet à Fécamp et au Havre

21/03 La candidate des Verts à la présidentielle est venue en Seine-Maritime ce mercredi pour parler des énergies.

image_29335670_192_144

Fécamp ce matin et le Havre cet après-midi. Dominique Voynet candidate des Verts à l'élection présidentielle a visité le parc d'éoliennes du cap Fagnet, sur la falaise nord de Fécamp dans le cadre d'une journée de campagne consacrée aux enjeux énergétiques.

Fécamp d'abord et sa plateforme éolienne en service depuis un an. Le Havre ensuite et son activité portuaire. En venant mener campagne en Seine-Maritime, la candidate écologiste à la présidentielle a voulu mettre l'accent sur les enjeux énergétiques pour la France. Dominique Voynet a plaidé en faveur des énergies renouvelables au pied des éoliennes de Fécamp,symbole de "l'avenir", des énergies renouvelables, propres, pérennes, porteuses d'avenir et créatrices d'emploi. La candidate a notamment rencontré des chefs d'entreprise porteurs de projets dans ce domaine. Ensuite, au Havre, elle a fustigé devant une centrale à charbon le "mauvais exemple". Les énergies du passé jugées polluantes, centralisées et dangereuses au moment où on envisage l'installation de deux centrales à charbon sur le port.image_29336446

C'était une visite de terrain comme elle les aime et comme elle les multiplie depuis plusieurs mois, pour montrer ce qui est différent et "qui marche". Fécamp, site pilote pour les énergies renouvelables, dispose d'une plate-forme technologique avec programmes de recherche et de formation ainsi qu'un petit parc d'éoliennes et propose une licence professionnelle spécialisée sur le sujet.

A quelques mètres des éoliennes, bravant les rafales glacées au bord de la falaise, la candidate vante "une énergie inépuisable", des machines qui ne polluent pas, l'absence de déchets, des équipements qu'"on recycle en fin de vie". "Il n'y a pas à hésiter", dit-elle. "Vous trouvez ça magnifique, les pylônes à haute tension ?", répond-elle à ceux qui suggèrent que les éoliennes déparent le paysage.

v

Un peu plus tard, lors d'une table ronde avec des représentants d'associations, un industriel, un agriculteur, un chercheur, des élus, la sénatrice admet que "les énergies propres, ça n'existe pas : les éoliennes, il faut les fabriquer, elles ont un impact sur le paysage". Et "l'énergie la moins chère, la moins polluante, c'est celle qu'on n'a pas produite". Elle rappelle aussi que les éoliennes ne résoudront pas tous les problèmes d'énergie : l'électricité ne représente qu'un cinquième du total de l'énergie consommée, l'essentiel de la consommation venant du transport.

Après avoir montré "ce qui marche, l'avenir", un coup d'oeil sur "les énergies du passé", en l'occurrence les centrales à charbon. Le Havre fournit l'exemple idéal avec une des plus grosses centrales de France. D'un bateau surveillé par une navette de police du port, elle regarde fumer les cheminées de la centrale. Des industriels veulent en construire deux autres, dont une au bord de l'eau, avec, affirment-ils, un système de capture du CO2 pour en nourrir des algues. Les militants Verts haussent les épaules : "la technique n'est pas au point, et le processus restera extrêmement coûteux, réduisant à rien la rentabilité". Plusieurs associations, parties en guerre contre ces projets, ont fait signer la pétition à Dominique Voynet.

(Source France 3)

Voir la vidéo

Posté par jeanvittrant à 05:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2007

Yann Arthus Bertrand Biodiversité...


Yann Arthus Bertrand Biodiversité...
Vidéo envoyée par veeen

Posté par jeanvittrant à 03:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Clip de campagne


Clip de campagne
Vidéo envoyée par voynet2007
Le site du projet : http://projet.voynet2007.fr Le blog de campagne : http://blog.voynet2007.fr http://www.voynet2007.fr

Posté par jeanvittrant à 03:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Biographie

Je suis né le 28 Février 1944, âgé de 63 ans et père de 4 enfants, je  rejoins les Verts en 1994 après m'être opposé  à Mme Bredin sur sa conception de la politique et son manque d'engagement écologique. Je suis venu à la politique en 1968 en militant au PSU à Lille pendant mes études. Nommé à l'hôpital du Havre sur concours d'internat, je m'installe ensuite à Fécamp comme médecin cardiologue hospitalier.

     Participant aux élections municipales, je suis le seul élu d'opposition à la mairie de j.p.Deneuve en 1977. Je rejoins le PS ensuite avec les militants du PSU et organise la victoire de Mme Bredin, parachutée de l'Elysée par M.L.Fabius.

     En 1991, Mme Bredin devient ministre et, étant suppléant je suis nommé député jusqu'en 1993. En désaccord avec Mme Bredin, je démissionne de mes fonctions d'adjoint à la mairie de Fécamp pensant alors ne plus faire de  politique.

     Je m'engage alors dans les associations tiers mondistes et deviens trésorier de l'une d'entre elles  implantée à Fécamp tansdis que mon épouse est responsable d'une association des droits de l'homme et présidente d'une association de réinsertion.

       Cependant, les problèmes posés par l'organisation sociale et économique actuelle en soulèvent de nouveaux d'un autre ordre, tels que le réchauffement atmosphérique, la disparition du pétrole et autres matières premières ou même la disparition de certaines espèces.Tels sont devenus mes nouveaux engagements.

     En effet, ne pouvant rester insensible, en tant que médecin et en tant que père de famille, je soutiens à fond le pacte écologique de Nicolas Hulot et le contrat écologique de Dominique Voynet. A ce titre, je voudrais à tout prix qu'ils soient appliqués par notre gouvernement. Et plus nombreux seront les députés verts, plus il y aura de pression pour les faire appliquer ( l'un comme l'autre ).

   Le contrat écologique propose 15 orientations.

Parmi elles, je souhaite mettre en avant plus particulièrement celle relative à la santé qui représente un enjeu majeur; d'autant que la Haute-Normandie possède les plus mauvais indicateurs de santé;  celle concernant l'organisation des filières de l'énergie renouvelable: nous savons qu'il y a déjà 5 éoliennes à Fécamp et que la municipalité -sous l'impulsion de son adjoint au Maire François-Marie MICHAUX- propose des études sur le chauffage au bois et à l'énergie solaire sur de nombreux projets; enfin,celle qui apporte son soutien aux milieux ruraux qui ont besoin d'anticiper les réformes de la PAC pour une répartition plus équitable des subventions vers une protection de la santé des consommateurs, de l'environnement et de l'emploi.

Voila pourquoi le 10 juin, il faudra voter Jean VITTRANT.

    

Posté par jeanvittrant à 03:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]